Du Lun au Ven de : 8h à 20h
Sam de : 9h à 12h

C'est surtout les modifications au sein de la société qui font que de nouvelles problématiques se posent.

Avec l'augmentation du nombre de divorces on voit arriver en consultation de plus en en plus de familles monoparentales et recomposées des lors qu'un malaise ou une difficulté est ressentie  par l'enfant et / ou ses parents.

  • Avant trois ans cela concerne essentiellement les retards de développement, les troubles du sommeil, du langage...
  • Après trois ans et avec l'entrée en maternelle la séparation avec les parents, la concentration et les problèmes de socialisation.
  • L'année du CP est fondamentale c’est là que se relèvent notamment les problèmes d'ordres scolaires.
  • Au CM2 et avec l'entrée en 6eme émergent généralement des problèmes d'immaturité (l’enfant n’arrive pas à faire ses devoirs seul ou à du mal à s'adapter au CODE du collège).
  • Consultent également les enfants qui subissent et souffrent des railleries des autres.
  • En 4e et 3e  on rentre dans les problèmes liés à l'adolescence ( scarification, anorexie ,boulimie, alcoolisme, toxicomanie.....).
Delphine Houtekins | thérapie de couple à Nîmes (30)

Enfin, la dernière période charnière et celle de l'entrée en 2e et des années lycée ou se posent plutôt les difficultés liées à l'orientation à l'opposition avec les parents et la sexualité.

Il est impossible de prendre en charge un enfant sans prendre en charge sa famille. Les entretiens avec les parents, et leurs attitudes en consultations sont autant de renseignements nécessaires au thérapeute pour mieux comprendre le petit patient.

Ainsi même si les parents n’assistent pas au rdv entier leur présence le plus régulièrement possible et indispensable, par ailleurs avec un enfant ou un ados, les techniques d'approche ne sont pas les mêmes. Les outils de médiation, comme le dessin, les jeux , ou la musique par exemples sont fréquemment utilises.

Quant à la durée de la prise en charge elle peut être variable en fonction du problème rencontré. Il arrive parfois que la parole se libère dès la première consultation et que cela suffise à débloquer la situation.

La famille ne s’en rend pas compte immédiatement, mais en revenant au rdv suivant elle s'étonne souvent que la situation se soit améliorée.

Lorsque d'autres séances sont nécessaire, la thérapie peut durer jusqu’à un an parfois (année scolaire octobre juin).

La plupart des parents d’enfants ou d’adolescents voudraient un miracle et aimeraient trouver un dénouement extrêmement rapide à leurs problèmes.

Mais ce n’est pas si simple. Pour évaluer les attentes de chacun je fais régulièrement le point avec les parents afin que ceux-ci puissent exprimer leurs ressentis, leurs impressions. Il faut aussi que les parents se sentent prêts à entendre ce que je vais pouvoir leur dire car il n y a pas que l’enfant qui est concerné.

Je prends rendez-vous

Aux enfants qui viennent en consultation :

"Je ne suis pas là pour que tu sois sage à la maison,

parce que, sinon, cela voudrait dire que je suis là pour tes parents.

Je ne suis pas là non plus pour que tu travailles bien à l’école, sinon cela voudrait dire que je suis là pour ton professeur.

Je ne suis pas là pour que tu guérisses de ton asthme ou de ton eczéma, sinon cela serait pour rendre service à ton médecin.

Non ! Moi, je suis là pour que tu deviennes ce que tu es."

                                                    Françoise DOLTO.